Camille Claudel dans le gouffre

Camille Claudel dans le gouffre

Passionnée par Camille Claudel, j’ai eu la chance de voir la grande majorités de ses oeuvres, d’appréhender son art, sa personnalité et de toucher un peu son âme au cours de ces 20 dernières années…

J’ai lu tous les ouvrages la concernant et je termine cette version numérique d’un roman biographique, journal de Bord du directeur de Montdevergues où la pauvre Camille, enfermée à la demande de sa famille, passa les 30 dernières années de sa vie, dans des conditions inhumaines.

Le livre est court, mais bien écrit.
Belle lecture ✨

Camille Claudel

Camille dans le gouffre est un journal de bord. Les mots chargés de culpabilité de son auteur, le directeur du centre d’aliénés de Montdevergues Édouard Faret, nous permet de nous rapprocher pour mieux comprendre la vie de Camille Claudel, une femme exceptionnelle et une sculptrice sans égal.

Camille dans le gouffre est un journal de bord. Les mots chargés de culpabilité de son auteur, le directeur du centre d’aliénés de Montdevergues Édouard Faret, nous permet de nous rapprocher pour mieux comprendre la vie de Camille Claudel, une femme exceptionnelle.

Camille était une sculptrice hors du commun, élève et amante de Rodin, qui chercha à se faire un nom, atteindre la célébrité et le prestige que méritait son œuvre dans ce monde d’hommes (fin du XIXe siècle), sans y parvenir.

En 1913, suite au décès de son père adoré, sa famille l’interna de force dans un asile. Même si les médecins et certains de ses proches savaient parfaitement qu’elle n’était pas folle, elle y restera enfermée 30 ans contre sa volonté, jusqu’à sa mort.

Camille en fin de vie

Camille dans le gouffre nous raconte de manière poétique la terrible tragédie de cette femme exceptionnelle, cette artiste de génie dont l’existence fut marquée par la fatalité.

C’est la première fois qu’un auteur s’intéresse de manière aussi significative aux années d’internement de Camille Claudel, une période obscure et jusqu’alors à peine abordée de manière approfondie.

À travers ce journal de bord, le directeur de l’asile relatera les années de réclusion de la sculptrice Camille Claudel. Un récit cruel marqué par des temps obscurs (le régime de Vichy), mais d’une lucidité souvent éclatante. Art, passion, culpabilité, folie et génie se donnent la main tout au long de ce roman.

Camille Claudel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Camille Claudel dans le gouffre

Camille Claudel dans le gouffre

Passionnée par Camille Claudel, j’ai eu la chance de voir la grande majorités de ses oeuvres, d’appréhender son art, sa personnalité et de toucher un peu son âme au cours de ces 20 dernières années…

J’ai lu tous les ouvrages la concernant et je termine cette version numérique d’un roman biographique, journal de Bord du directeur de Montdevergues où la pauvre Camille, enfermée à la demande de sa famille, passa les 30 dernières années de sa vie, dans des conditions inhumaines.

Le livre est court, mais bien écrit.
Belle lecture ✨

Camille Claudel

Camille dans le gouffre est un journal de bord. Les mots chargés de culpabilité de son auteur, le directeur du centre d’aliénés de Montdevergues Édouard Faret, nous permet de nous rapprocher pour mieux comprendre la vie de Camille Claudel, une femme exceptionnelle et une sculptrice sans égal.

Camille dans le gouffre est un journal de bord. Les mots chargés de culpabilité de son auteur, le directeur du centre d’aliénés de Montdevergues Édouard Faret, nous permet de nous rapprocher pour mieux comprendre la vie de Camille Claudel, une femme exceptionnelle.

Camille était une sculptrice hors du commun, élève et amante de Rodin, qui chercha à se faire un nom, atteindre la célébrité et le prestige que méritait son œuvre dans ce monde d’hommes (fin du XIXe siècle), sans y parvenir.

En 1913, suite au décès de son père adoré, sa famille l’interna de force dans un asile. Même si les médecins et certains de ses proches savaient parfaitement qu’elle n’était pas folle, elle y restera enfermée 30 ans contre sa volonté, jusqu’à sa mort.

Camille en fin de vie

Camille dans le gouffre nous raconte de manière poétique la terrible tragédie de cette femme exceptionnelle, cette artiste de génie dont l’existence fut marquée par la fatalité.

C’est la première fois qu’un auteur s’intéresse de manière aussi significative aux années d’internement de Camille Claudel, une période obscure et jusqu’alors à peine abordée de manière approfondie.

À travers ce journal de bord, le directeur de l’asile relatera les années de réclusion de la sculptrice Camille Claudel. Un récit cruel marqué par des temps obscurs (le régime de Vichy), mais d’une lucidité souvent éclatante. Art, passion, culpabilité, folie et génie se donnent la main tout au long de ce roman.

Camille Claudel

Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

RSS
LinkedIn
Share