Archives de
Catégorie : Renaissance

Quand l’art de la table côtoyait l’art musical. Voici des couteaux de notation.

Quand l’art de la table côtoyait l’art musical. Voici des couteaux de notation.

Quand l’art de la table côtoyait l’art musical. Voici des couteaux de notation, en lien avec les notes de musique, car sur la lame est gravée un extrait de partition. Seuls quelques rares exemplaires de ces couteaux, datés d’environ 1550 et vraisemblablement d’origine italienne, sont répertoriés dans trois musées et une collection privée : Fitzwilliam Museum de Cambridge, Philadelphia Museum of Art (3 exemplaires), Victoria and Albert Museum de Londres 1 exemplaire) et collection Jacques Hollander (1 exemplaire). Ces couteaux…

Lire la suite Lire la suite

L’anneau des Dames – la bague d’Elizabeth Ière et d’Anne Boleyn

L’anneau des Dames – la bague d’Elizabeth Ière et d’Anne Boleyn

C’est une bague mystérieuse qui a donné lieu à de nombreuses spéculations dans l’Histoire. On l’appelle « l’anneau des Dames » et ce merveilleux bijou est conservé à Chequers, la résidence de campagne du Premier Ministre Britannique – d’où le nom de « Chequer’s Ring« , la bague de Chequers. Elle fait donc partie d’une collection privée. Très rarement exposée au public, cette bague est l’un des objets les plus personnels ayant appartenus à Elizabeth Ière, la fille d’Henri VIII et de sa seconde…

Lire la suite Lire la suite

Henri IV – Les lettres codées et chiffrées

Henri IV – Les lettres codées et chiffrées

Henri IV devint Roi de France en 1589 après l’assassinat de son cousin et beau-frère le roi Henri III. Roi Protestant, il dû conquérir son Royaume et rivaliser d’imagination pour établir des codes de langage secret avec ses ambassadeurs à l’étranger. Voici un exemple de lettre codée qu’il avait écrite à Jacques Bongars qui était son ambassadeur en Allemagne. Cette lettre manuscrite est conservée à la Bibliothèque Nationale de France et fait partie d’un ensemble de 8 volumes des archives…

Lire la suite Lire la suite

Marie Stuart en 15 objets

Marie Stuart en 15 objets

LE COFFRET DE LETTRES DE MARIE STUART Ce coffret contenait 8 lettres que Marie Stuart avait écrites à James Hepburn, Lord Bothwell, qui devint son troisième époux. Il fait partie de la collection Hamilton depuis les années 1670 et contenait les lettres notoires qui auraient incriminé la Reine d’Écosse, pour son implication dans le meurtre de son deuxième mari, Henri Stuart, Lord Darnley. Il fut certainement offert à Marie, Reine d’Écosse par son premier époux, François II de France. Les…

Lire la suite Lire la suite

Marie Stuart, la passion des beaux bijoux

Marie Stuart, la passion des beaux bijoux

Marie Stuart adorait les beaux bijoux. Elle en avait ramené un certain nombre de France lors de son retour en Ecosse en 1561. Elle en fit également fabriquer par des orfèvres écossais à Edimbourg pour elle et pour en offrir à ses proches. Voici quelques pièces de sa collection qui ont échappées aux pertes, vols et destructions du temps. BAGUE SCEAU DE LA REINE Artiste inconnu – avant 1558. Calcédoine et or. Diamètre 2,25 cm. Signet orné d’une intaille de…

Lire la suite Lire la suite

Marie Stuart, un visage pour l’éternité

Marie Stuart, un visage pour l’éternité

Marie Stuart fut Reine d’Écosse du 14 décembre 1542 au 24 juillet 1567(24 ans, 7 mois et 10 jours). Reine de France du 10 juillet 1559 au 5 décembre 1560(1 an, 4 mois et 25 jours) Et héritière présomptive du trône d’Angleterredu 17 novembre 1558 au 8 février 1587(28 ans, 2 mois et 22 jours) Marie avait épousé François II, Roi de France en 1559. Décédé en 1560, elle était donc Reine douairière de France. Revenue en Ecosse en 1561,…

Lire la suite Lire la suite

Marie Stuart, experte en broderies Renaissance

Marie Stuart, experte en broderies Renaissance

Les Musées recèlent de Trésors : le Victoria & Albert Museum est l’un d’eux. C’est le Musée National d’Art de Londres en Angleterre. Parmi ses collections se trouve un superbe ensemble de broderies assemblées en une grande tapisserie appelée « The Marian Hanging« . Désormais en prêt permanent au National Trust, Oxburgh Hall, dans le Norfolk, ces broderies ont été réalisées entre 1569 et environ 1585. Elles sont en velours brodé de fils soie dorés et argenté, sur une toile appliquée et…

Lire la suite Lire la suite

Elizabeth Ière – digne héritière des Tudor

Elizabeth Ière – digne héritière des Tudor

Son père, Henri VIII, avait bouleversé l’Angleterre afin de pouvoir épouser sa mère Anne Boleyn. Coupant avec Rome qui ne lui donnait pas satisfaction dans sa demande de divorce de sa première épouse, Catherine d’Aragon, Henri VIII espérait l’héritier mâle tant attendu. Ce garçon que lui avait promis Anne Boleyn et qui était annoncé par les astrologues de l’époque. Mais ce fut une petite fille qui arriva au palais de Placentia, à Greenwich, le 7 septembre 1533. Quelle ne fut…

Lire la suite Lire la suite

RSS
LinkedIn
Share