François Ier – La passion des livres

François Ier – La passion des livres

François Ier est un homme et un roi qui a été éduqué comme un prince. Depuis sa jeunesse, il est décrit comme curieux et ayant un goût particulier pour le savoir. Ses contemporains remarquent sa curiosité intellectuelle qui se traduit plus dans l’art de la conversation que dans l’étude silencieuse. Il s’entoure de savants et de lettrés comme l’a fait sa mère, Louise de Savoie avant lui et comme le fait sa sœur, Marguerite d’Angoulême, Reine de Navarre.

En 1506, après ses fiançailles avec Claude de France, fille de Louis XII, François d’Angoulême est appelé à la cour, en tant qu’héritier du trône. C’est sans doute à cette occasion que le libraire parisien Antoine Vérard prépare pour lui un exemplaire personnalisé de son édition du Séjour d’honneur, allégorie décrivant la cour de Charles VIII. Sur l’enluminure de dédicace, le jeune prince reçoit le volume des mains de Vérard, sous le regard de sa mère et de sa sœur, Marguerite. Cf. Enluminure ci-dessous.

 Maître de Philippe de Gueldre, « Antoine Vérard présente son livre à François d’Angoulême, en présence de Louise de Savoie et de Marguerite d’Angoulême [?] », dans Octavien de Saint-Gelais, Le Séjour d’honneur, Paris, Antoine Vérard, 1503 (enluminé vers 1506).
BnF, Réserve des livres rares, Vélins 2239, fol. 1 v°
© Bibliothèque nationale de France
Maître de Philippe de Gueldre, « Antoine Vérard présente son livre à François d’Angoulême, en présence de Louise de Savoie et de Marguerite d’Angoulême [?] », dans Octavien de Saint-Gelais, Le Séjour d’honneur, Paris, Antoine Vérard, 1503 (enluminé vers 1506).BnF, Réserve des livres rares, Vélins 2239, fol. 1 v°
© Bibliothèque nationale de France

François Ier – Amateur de beaux livres

Un livre imprimé relié pour la Bibliothèque royale
Atelier de Fontainebleau, reliure à la grecque en maroquin orange à décor doré et argenté aux armes de François I
er, vers 1545, sur saint Grégoire de Nazianze, Orationes novem elegantissimæ [suivi de] saint Grégoire de Nysse, [en grec] Liber de homine, Venise, héritiers d’Alde Manuce, 1536..
BnF, Réserve des livres rares, RÉS-C-2626
© Bibliothèque nationale de France

Cette reliure de la Bibliothèque royale est l’une des deux seules qui furent exécutées sur des imprimés durant le règne de François Ier. Essentiellement composée de manuscrits, la collection de Fontainebleau comptait cependant quelques imprimés complétant l’œuvre d’auteurs jugés incontournables, comme les deux Grégoire. Son état de conservation exceptionnel permet d’apprécier la somptuosité (qualité du maroquin et de l’empreinte du décor héraldique) autant que la robustesse (ais de bois rainurés, boulons protégeant les plats) du programme de reliure de la bibliothèque savante.

Doré sur tranche pour la plus grande gloire du roi
Atelier de Fontainebleau, tranche dorée et ciselée au chiffre de François I
er, vers 1545, sur Recueil de textes patristiques en grec, Italie, XVIe siècle.
BnF, département des Manuscrits, Grec 1258
© Bibliothèque nationale de France

Sous le règne de François Ier, le décor emblématique et héraldique à la gloire du roi s’est généralisé dans l’art de la reliure. Le comble du raffinement est atteint dans les tranches dorées et ciselées de livres sur papier, comme celle-ci où deux « F » adossés liés par un ruban sont intégrés à un motif de feuillages, de vases et de cornes d’abondance finement exécuté ; l’ensemble est tracé au poinçon, à l’exception des fleurs de lys, repoussées à l’aide du fer qui a servi pour appliquer l’héraldique des plats et du dos.

Les « grecs du roi »
Claude Garamont (d’après l’écriture manuscrite d’Ange Vergèce), poinçons des caractères « grecs du roi » (corps 9, 16, 20), Paris, 1544-1550.
Imprimerie nationale
© Groupe Imprimerie Nationale, cl. Daniel Pype

Le 2 novembre 1540, c’est sur financement royal que Robert Estienne, nouvel imprimeur officiel pour le grec, passe commande auprès de Claude Garamont de poinçons à graver « sous la conduite [de l’]écrivain en lettre grecque pour le roi » (le calligraphe Ange Vergèce). Il faudra dix ans pour créer plus de mille trois cents caractères en trois tailles différentes, reproduisant l’élégante cursivité du modèle. Dès 1544, le corps moyen sert à imprimer, à partir des manuscrits conservés à Fontainebleau, les premières éditions « ex bibliotheca regia ».

François Ier est décrit comme un lecteur autonome qui sait retrouver chaque volume dans sa bibliothèque et se plait à les montrer à ses visiteurs. Il suit la lignée des Valois-Angoulême qui avait une importante collection d’ouvrages. Il y a d’abord les précieux manuscrits valorisés par l’aristocratie et de nombreux auteurs, un demi-siècle après l’invention de l’imprimerie. Le luxe digne du souverain s’exprime dans les matériaux utilisés pour les livres : peau de vélin très fine et précieuse, calligraphie soignée, enluminures réalisées par les plus grands artistes, reliures aux couvrures et décors raffinés. La dédicace au roi peut se trouver en préface, avec les armes de France aux trois lys, le collier de l’ordre de Saint-Michel et parfois le F couronné salamandre.

Reliure au chiffre et aux armes de François Ier, avec l’emblème de la salamandre
Paul Orose, Paulo Orosio tradotto di latino in volgare per Giovanni Guerini, da Lanciza, novamente stampato, Toscolano : A. Paganino, s. d.
BnF, Réserve des livres rares, RÉS-G-2128
© Bibliothèque nationale de France

Les imprimés de dédicace ou publiés sous les auspices du roi reçoivent eux aussi l’emblème de François Ier : les armes de France soutenues par deux salamandres ou la salamandre couronnée dans les flammes. Destinés à un public beaucoup plus large que les manuscrits royaux, les livres contribuent ainsi à diffuser l’emblème de la salamandre. C’est en effet sous le règne de François Ier que fut lancé le vaste programme de reliures destiné à rendre communicables pour le Collège royal les manuscrits puis imprimés grecs rapportés à grands frais d’Italie à partir de la fin des années 1530.

Reliure au médaillon à l’effigie de François Ier
Sur Bartholomaeus Westheimer, Phrases seu modi loquendi divinæ scripturæ, Paris, Jean Ruelle, 1544, in-8°. Paris, vers 1545.
Veau roux sur plats de carton, décor doré et filets estampés à froid. Hauteur : 17,2 cm ; largeur : 11,2 cm ; épaisseur : 3,8 cm
BnF, Réserve des livres rares, RÉS-P-X-446
© Bibliothèque nationale de France

Qu’il s’agisse de peintures, d’enluminures, de dessins, de gravures, de monnaies ou de médailles, l’attention portée au portrait royal et à sa diffusion participe pleinement sous le règne de François Ier à l’entreprise de glorification de l’image du souverain et à la célébration de ses fonctions régaliennes. Plus modestes mais non moins révélateurs de la réception et du succès de cette propagande sont les deux médaillons circulaires gravés à l’effigie de François Ier que l’on répertorie à ce jour, dorés sur six reliures qui n’ont jamais été destinées au roi.
Le premier médaillon offre le profil schématique d’un homme barbu coiffé d’un chapeau à plumet et vêtu d’un pourpoint, inscrit dans un cercle au double pourtour ourlé de flammes et de fleurs de lys, avec l’inscription « f/rex ». Utilisé en paire avec un médaillon au profil fantaisiste de Didon, il orne deux reliures en veau brun datables du début des années 1540, respectivement sur des 
Horæ à l’usage de Rome (Paris, Simon Du Bois, 1527, avec un almanach de 1527 à 1541) et sur un recueil de quatre oraisons de Cicéron (Paris, M. de Vascosan, 1541-1543). Cette dernière reliure propose un décor complet, organisé au plat supérieur autour d’un bloc aux armes de France et, au plat inférieur, d’une plaque à la salamandre couronnée, accompagnée des lettres « M », « I », « D » et « P » (non élucidées), identique à celle qui a été frappée sur la reliure de dédicace de la De chirurgica institutione de Tagault (Paris, Chrétien Wechel, 1543).

Sources :

  • François Ier, Pouvoir et image, BNF, 2015
  • BNF – Exposition François I er, 2015

4 thoughts on “François Ier – La passion des livres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
LinkedIn
Share