Les Traditions de Noël – Les Boules, les Bougies et les Guirlandes

Les Traditions de Noël – Les Boules, les Bougies et les Guirlandes

LES BOULES

Pour la France, c’est un souffleur vosgien qui aurait inventé la boule de Noël au milieu du XIXe siècle. En 1858, une terrible sécheresse s’abattit sur les Vosges. Les pommiers ne donnèrent pas de fruit. Depuis le Moyen Age, on avait coutume de décorer le sapin avec des pommes rouges. Mais c’est un souffleur de verre de Lauscha en Allemagne fut le tout premier à inventer des boules soufflées.

Dix ans plus tard, un autre souffleur de verre de Goetzenbruck (actuellement en Moselle) eut alors l’idée de créer des boules de verres rouges pour remplacer les pommes manquantes. La tradition très appréciée se rependît alors très rapidement. En 1721, la verrerie de Goetzenbruck devint la spécialiste de la boule de Noël brillante. Dans les années 1950, elle en fabriquait 200.000 de tailles différentes allant d’un diamètre de 6 centimètres à 1,20 mètre. Mais l’apparition des produits industrialisés eut raison de cette fabrique artisanale. Dès le Moyen Age, des arbres de Noël étaient installés sur les places et parvis des villes et des villages. Les premières décorations étaient comestibles : des noix, des petits gâteaux, des friandises et comme nous l’avons dit plus haut, des pommes, symbole du Paradis d’Adam et Eve et ancêtres des boules. Vers le XVe siècle, des artisans de Lyon ont inventé ce que l’on appelle les « cheveux d’ange », fines lanières de papier argenté découpées dans un métal. Au XVIe siècle, pour illuminer le sapin, on rajouta des bougies, généralement douze pour symboliser les douze mois de l’année mais les risques d’incendie très importants, persistèrent jusque dans les années 1950 où les guirlandes électriques furent commercialisées. De nombreuses petites figurines décoratives sont venues ensuite décorer les sapins : des anges, des Pères-Noël, des flocons de neige, des lutins, sans oublier les décorations naturelles comme le houx, le gui, les pommes de pins, avec l’étoile de Bethléem sur la pointe du sapin.

LES BOUGIES

Les bougies ont toujours eut une place capitale dans la Fête de Noël, qui est une fête de la lumière. Jésus lui-même, étant considéré comme la lumière du monde par les chrétiens. Signifiant la venue du Christ, les bougies symbolisent la lumière qui triomphe des ténèbres. Selon les pays, elles pouvaient être de couleurs différentes : des blanches pour évoquer la pureté, des rouges pour la passion et le feu et des violettes pour la pénitence. Une coutume anglo-saxonne consistait à déposer une bougie allumée sur sa fenêtre le soir du 24 décembre afin de guider symboliquement la Sainte Famille sur le chemin de Bethléem. La coutume prévoyait aussi que chaque famille devait accueillir tout étranger qui frappait à la porte pour recevoir un repas. En Scandinavie, le chandelier réservé pour les fêtes de Noël comprend trois bougies, symboles de la Trinité : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Chacune des bougies de la couronne de l’Avent déposée sur la table de maison dispose d’une signification : la première symbolise le pardon accordé à Adam et Eve, la deuxième symbolise la foi des Patriarches en la Terre promise, la troisième symbolise la joie de David faisant alliance avec Dieu et la quatrième symbolise l’annonce par les prophètes d’un monde de paix et de justice à venir. La version populaire a résumé en 4 thématiques : Paix, Amour, Foi et Espoir. La lumière est une symbolique très forte des Fêtes de Noël. La guirlande électrique  fut inventée par Edward Hibberd, à New York en 1882 et depuis, la Fée électricité est devenue indissociable de Noël. Les lumières enchantent petits et grands.

LES GUIRLANDES

La légende allemande nous rapporte une origine peu banale de la guirlande de Noël. Un jour, une ménagère avait nettoyé et décoré sa maison en prévision de la venue du Père Noël, puis, elle alla se coucher. Les araignées s’en donnèrent à cœur joie et tissèrent leurs toiles tout autour du sapin. Le Père-Noël lorsqu’il arriva trouva cela bien pratique pour y accrocher ses cadeaux. Mais pour que cela fût plus joli, il les transforma en fils d’or et d’argent. Depuis, la guirlande fait partie des décorations incontournables de Noël. Nous ne connaissons pas la date précise de cette légende, mais sans aucun doute fin XIXe siècle lors des premières mentions du Père Noël.

légende allemande guirlande et toiles d'araignée

Voici le lien vers une petite vidéo sur la thématique des Boules, des Bougies et des Guirlandes :

Merci de votre lecture.

A bientôt pour une prochaine chronique sur la thématique des Traditions de Noël.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

RSS
LinkedIn
Share