Quand l’art de la table côtoyait l’art musical. Voici des couteaux de notation.

Quand l’art de la table côtoyait l’art musical. Voici des couteaux de notation.

Quand l’art de la table côtoyait l’art musical. Voici des couteaux de notation, en lien avec les notes de musique, car sur la lame est gravée un extrait de partition.

Seuls quelques rares exemplaires de ces couteaux, datés d’environ 1550 et vraisemblablement d’origine italienne, sont répertoriés dans trois musées et une collection privée : Fitzwilliam Museum de Cambridge, Philadelphia Museum of Art (3 exemplaires), Victoria and Albert Museum de Londres 1 exemplaire) et collection Jacques Hollander (1 exemplaire).

Ces couteaux mesurent environ 29 cm de long, avec une lame d’environ 18 cm de long et 3 à 3,5 cm de large. La lame est en acier et le manche en ivoire d’éléphant sculpté, (et oui, à l’époque c’était encore malheureusement autorisé et recherché : pauvres éléphants)...

Le tranchant de la lame correspond à un couteau pour trancher la viande, mais sa largeur et son extrémité pointue évoquent plus un couteau de service destiné à présenter la viande, plutôt qu’un couteau à découper.

Sur chaque face de la lame est gravée une portée musicale avec des paroles en latin : une face est consacrée au Benedicite ou Benedictio mensae (Quae sumpturi sumus benedicat trinus et unus), chanté avant le repas, et l’autre face contient l’action de grâce ou Gratiarum actio (Pro tuis deus beneficiis gratias agimus tibi) chantée après le repas.

Chacun des couteaux était destiné à une voix spécifique indiquée au dessus de la portée : basse, ténor, contreténor et superius.

Les convives de la Renaissance en Italie appréciaient la petite musique durant leurs fêtes. Et ils gardaient leurs partitions musicales « notées » sur un endroit inattendu – leurs couteaux par exemple. Cela signifie que, au-delà de la découpe de la viande, cette coutellerie avait aussi son usage pour assurer le divertissement du soir.

Chaque côté de la lame a des notations musicales, exploitant au maximum la surface. Et chaque couteau représente un couplet pour un chanteur.

Ainsi, un ensemble complet de couteaux se rassemble pour créer un chœur harmonieux.

Voici une coute vidéo YouTube sur le sujet :

COUTEAUX

Merci de votre lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

RSS
LinkedIn
Share