le Mur d’Hadrien – Hadiran’s Wall

le Mur d’Hadrien – Hadiran’s Wall

Le Mur d’Hadrien se situe au nord de l’Angleterre, à un endroit resserré entre l’embouchure de la Tyne en Mer du Nord et le Golfe de Solway en Mer d’Irlande. Construit entre 122 et 128 après J.-C., il marquait la limite septentrionale de la province romaine de Britania, qui couvrait l’Angleterre, le Pays de Galles et le sud de l’Ecosse.

L’empereur Hadrien (76-138 après J.-C.) décida de construire le mur pour se protéger contre les barbares venus du Nord. A une époque où les constructions en pierre étaient une exception dans la région, ce mur fut érigé comme le symbole de l’emprise romaine sur des provinces situées aux confins de l’Empire.

A la différence de la grande muraille de Chine construite par des esclaves, le Mur d’Hadrien fut construit par les soldats romains. L’empereur Hadrien a affecté près de 10 000 soldats à la construction de son ouvrage monumental.

La partie externe du mur est composée de pierres taillées spécialement et assemblées sur place. La partie intérieure est constitué de pierres trouvées sur place et colmatées avec de la tourbe, un matériau très abondant dans la région.

Les Romains ont également construit 14 forts le long du mur, à espaces réguliers d’environ un mille romain. Ces forts furent édifiés de façon à abriter les garnisons chargées de surveiller la frontière.

Le tracé du mur était doublé par une voie romaine. Il faut dire que les Romains ont été de formidables gestionnaires et développeurs de territoires.

Pour passer la frontière il fallait traverser les portes gardées de l’un des 14 forts du mur. Ces portes permettaient aux Romains de contrôler les allers et venues ainsi que de prélever les taxes à l’entrée dans le territoire. En effet, les assaillants n’étaient pas les seuls à vouloir passer! Outre son utilisation comme fortification militaire et comme marque de puissance politique, les Romains avaient donc instauré un système de perceptions douanières.

A partir du Ve siècle, considérablement affaiblie, Rome commence à perdre son statut de puissance dominante. Face aux menaces qui pèsent sur elle, Rome rappelle ses légions les plus éloignées pour assurer sa défense. Les confins de l’Empire perdent alors tout intérêt stratégique et sont délaissés.

L’abandon du Mur d’Hadrien a conduit un grand nombre d’habitants à prélever directement les pierres du mur. Ces pierres ont été utilisées comme matériau de construction pour d’autres édifices : habitations, bâtiments de ferme, églises, prieurés, etc.

Le Mur d’Hadrien est classé au patrimoine historique mondial de l’UNESCO depuis 1987. Un sentier de randonnée d’une longueur de 135km environ longe de près les vestiges du mur. Une des meilleures façons d’explorer les paysages bucoliques et admirer quelques beaux exemples d’implantations romaines et de forts ! »

Cela n’est pas sans nous rappeler une autre histoire…#Game Of Thrones.

HillWalks Tour
Photos Pinterest – Hadrianwall country

Merci de votre lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
LinkedIn
Share