Le château de Bodiam Castle dans le Sussex en Angleterre

Le château de Bodiam Castle dans le Sussex en Angleterre

Le château de Bodiam (Bodiam Castle en anglais) est un château du XIV e siècle entouré de douves situé près de Robertsbridge dans le Sussex de l’Est en Angleterre.

Il fut construit en 1385 par Sir Edward Dalyngrigge, un ancien chevalier d’Édouard III d’Angleterre, avec la permission de Richard II d’Angleterre qui voyait dans sa construction un moyen de défense contre une invasion française lors de la guerre de Cent Ans.

Il est construit sur une base carrée et ne possède pas de donjon.Le château fut la propriété de plusieurs génération de Dalyngrigge et quand leur lignée s’éteignit, le château devint, par le biais de mariage, propriété de la famille Lewknor.

Lors de la guerre des Deux Roses, Sir Thomas Lewknor soutint la maison de Lancastre et, quand Richard III d’Angleterre de la maison d’York accéda au trône, des forces armées furent envoyées pour assiéger le château. Le château fut confisqué puis rendu aux Lewknor quand Henri VII d’Angleterre de la maison Tudor devint roi en 1485.

© maxresdefault

Les Lewknor possédèrent le château jusqu’à la fin du xvie siècle.Au début de la Première Révolution anglaise en 1641, le château de Bodiam était la propriété de John Tufton (en), deuxième comte de Thanet. Il soutint les royalistes et dut vendre le château pour payer des amendes au Parlement. Le château fut laissé à l’abandon et tomba en ruines jusqu’à son rachat par John Fuller, en 1829, qui restaura en partie le château avant de le revendre à George Cubitt (en), premier baron Ashcombe.

Il entreprit également des restaurations pour Bodiam Castle tout comme son successeur à la propriété, George Curzon, premier marquis Curzon de Kedleston.Le château devint finalement monument classé de niveau 1 et fut donné par Lord Curzon à sa mort au National Trust for Places of Historic Interest or Natural Beauty en 1925.

Il est aujourd’hui ouvert au public.

© maxresdefault
© maxresdefault

INTERIEUR DU CHATEAU

Merci de votre lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
LinkedIn
Share