Le château de Loarre en Espagne – Un décor digne du Nom de la Rose

Le château de Loarre en Espagne – Un décor digne du Nom de la Rose

Après avoir traversé les Pyrénées aragonaises, nous voici dans la Province de Huesca dans le désert de l’Aragon. Au loin, sur la ligne d’horizon, se dessine les lignes d’un magnifique château-fort. Et plus on avance, et plus l’on est stupéfait ! Loarre est un choc émotionnel ! Un Wouah qui vous coupe le souffle ! C’est un château abbaye du XIe me siècle du plus pur style roman. Situé à 1000 mètres de hauteur, on ne peut gagner le château que par une petite route en lacets. Le ciel se gagne.

Le château agit instantanément comme un aimant. Il captive le regard et nous prive de toute parole inutile. Il nous attire irrémédiablement à lui. On y ressent le travail des architectes et bâtisseurs du Moyen Age, qui, sur ce rocher escarpé, n’ont pas compté leurs efforts et leurs peines pour aboutir à ce chef d’oeuvre. Il n’est donc pas étonnant d’apprendre que ce lieu magnifique a été choisi pour le tournage de certaines parties des films, « le Nom de la Rose » de Jean-Jacques Annaud et « Kingdom of Heaven » de Ridley Scott.

Forteresse médiévale dès 1020, ce château à été construit à la demande du roi Sancho III El Mayor de Navarra, Roi de Pampelune, Comte de Sobrarbe, et Ribagorce, de Castille, d’Alva et de Monzon. Il était l’un des monarques les plus puissants de la péninsule ibérique au XIe siècle. Cette forteresse a été construite pour défendre le Nord de l’Espagne des Maures qui occupaient une partie de l’Espagne.

Le château devient une abbaye dès 1071, à la demande du roi Sancho Ramirez. Des moines prennent possession du lieu et vont ici, sur les hauteurs de l’Aragon, prier pour l’Espagne et le Salut du Monde.

Quand on pénètre dans ce château, on accède aux étages par un bel escalier voûté en berceau doté d’une frise en damier. L’ambiance est saisissante. On gravit les marches doucement comme si nos pas devaient rester silencieux pour ne pas troubler la paix du lieu.

Chaque espace nous transpose au Moyen Age et l’on entend encore les bruits de ses occupants si l’on ferme bien les yeux et ouvre notre coeur. Le château a longtemps été abandonné et une partie de ses toitures a disparu. Ainsi, l’intérieur de certaines pièces sont à ciel ouvert, ce qui rajoute un aspect mystérieux à son architecture, surtout les jours où la brume envahit toute la montagne.

La visite se poursuit par l’église San Pedro, pure merveille de l’art roman aragonais.

La nef est séparée de l’abside par une croisée de transept sur plan carré. Cette abside semi-circulaire est couronnée d’une coupole de 26 mètres de haut. De fines colonnes adossées présentent des chapiteaux aux motifs bibliques ou fantastiques. La lumière pénètre et rayonne par de grandes fenêtres ornées de fines colonnettes et dotées de superbes vitraux d’albâtre. Leur couleur blanche et laiteuse n’est pas sans rappeler les vitraux de Soulages à Conques, en Aveyron. C’est d’une incroyable douceur.

Après le donjon, la tour dite « de la Reine », la crypte, les oubliettes, la visite se poursuit à l’extérieur.

Tout doucement, il est temps de refermer les portes de Loarre, avec dans le coeur, le bonheur d’avoir découvert un lieu merveilleux. Si vous ne connaissez pas (encore) ce château, il est temps de l’ajouter à votre Carnet de Vie. Belle découverte.

3 thoughts on “Le château de Loarre en Espagne – Un décor digne du Nom de la Rose

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
LinkedIn
Share