Elizabeth I ère – digne héritière des Tudor

Elizabeth I ère – digne héritière des Tudor

Son père, Henri VIII, avait bouleversé l’Angleterre afin de pouvoir épouser sa mère Anne Boleyn. Coupant avec Rome qui ne lui donnait pas satisfaction dans sa demande de divorce de sa première épouse, Catherine d’Aragon, Henri VIII espérait l’héritier mâle tant attendu. Ce garçon que lui avait promis Anne Boleyn et qui était annoncé par les astrologues de l’époque.

Mais ce fut une petite fille qui arriva au palais de Placentia, à Greenwich, le 7 septembre 1533. Quelle ne fut pas la déception du roi qui avait déjà eu une fille avec Catherine d’Aragon, Marie Tudor. Il n’embrassa ni son épouse, Anne Boleyn, ni l’enfant qui venait de naître…

Elizabeth I ère- Portrait de couronnement - National Portrait Gallery
Elizabeth I ère- Portrait de couronnement – National Portrait Gallery

Dans sa quête éperdue d’obtenir un héritier Tudor, Henri VIII était alors loin de s’imaginer qu’Elizabeth serait la monarque Tudor qui allait régner le plus longtemps sur le royaume d’Angleterre plus de 44 ans.

Celle que l’on appela la Reine Vierge ne s’est jamais mariée et n’a jamais eu d’enfant. Peut-être avait-elle trop souffert du comportement de son père envers ses épouses et notamment envers sa propre mère, Anne Boleyn qui avait été décapitée à la Tour de Londres alors qu’elle n’avait que 3 ans.

Elizabeth a consacré sa vie à l’Angleterre, elle fut son Royaume et son plus grand Amour.

Je vous parle d’Elizabeth dans cette courte vidéo :

Merci de votre lecture et écoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
LinkedIn
Share