13 mai 1536 – Dissolution de la maison de la reine et Henry Percy, Comte de Northumberland

13 mai 1536 – Dissolution de la maison de la reine et Henry Percy, Comte de Northumberland

La Maison d’Anne Boleyn, c’est-à-dire toute sa suite, fut dissoute par le trésorier royal William FitzWilliam, Comte de Southampton et le contrôleur William Paulet, Marquis de Winchester, ce qui signifiait que la reine n’avait plus de Maison officielle, ni de serviteurs, mais tous ne furent pas congédiés et certains revinrent à la cour pour servir la nouvelle reine Jane Seymour.

Ce fut le cas de William Coffin, le maître des chevaux, Edward Bayntun, vice-chambellan, John Smith un surveillant, Jane Boleyn, Lady Rochford et beaucoup d’autres personnes.

Jane Boleyn
Jane Boleyn – artiste inconnu – Wikimedia Commons

Cela dût être compliqué pour la plupart d’entre eux car les serviteurs avait une loyauté et parfois une amitié avec la reine. Mais il fallait s’assurer un emploi dans cette période si compliquée pour la majorité des serviteurs et des membres de la cour.

Ce 13 mai également, Henri Percy, sixième comte de Northumberland, un homme avec lequel Anne Boleyn avait connu une romance dans les années 1520, bien avant son mariage avec le roi, écrivit une lettre exaspérée à Thomas Cromwell.

C’était au sujet d’un engagement qu’il aurait eu avec Anne Boleyn avant qu’elle n’épouse le roi.

(c) National Trust, Petworth House; Supplied by The Public Catalogue Foundation

Percy nia formellement avoir entretenu une relation amoureuse avec Anne Boleyn et lorsqu’il fut interrogé à ce sujet par le Duc de Norfolk et deux évêques, il jura sur le Saint Sacrement et sur le Roi qu’il n’y avait jamais eu de pré-contrat.

Un pré-contrat était en réalité un engagement ressemblant à des fiançailles.

Dans le cadre de l’enquête de l’Affaire Anne Boleyn, Cromwell avait décidé de faire ressortir ce lien que la reine avait eu avec Percy dans les années 1520 dans l’espoir de faire annuler son mariage avec Henri VIII.

Il envoya un homme appelé Reginald Carnaby pour exercer des pressions sur Henri Percy et essayer de lui extorquer des aveux afin qu’il confesse qu’Anne et lui était amoureux et avaient envisagés de se fiancer.

Carnaby était un officier de Cromwell dans le Nord de l’Angleterre et Percy était comte de Northumberland, un comté se trouvant également dans le Nord de l’Angleterre. Percy connaissait donc bien Carnaby et c’est la raison pour laquelle Cromwell l’avait choisi.

Percy qui avait du caractère ne se laissa par impressionner par les pressions voulues par Cromwell. Il se défendit énergiquement afin de ne pas être impliqué dans cette affaire.

La lettre qu’il écrivit ensuite à Cromwell montra clairement son exaspération.

En réalité Percy avait bien été ce que l’on pourrait aujourd’hui appeler un amoureux d’Anne Boleyn. Un homme qui aimait la jeune fille qu’elle avait été et qu’Anne avait dû quitter en quelque sorte pour épouser le roi.

Percy sortit son épingle du jeu n’étant pas plus inquiété que cela par la suite, mais en tant que pair du royaume, il fit même partie du jury qui jugea Anne et ne fut pas tendre avec elle.

Henri Percy – portrait Elisabéthain – artiste inconnu

Il était Lord-président du Conseil du Nord et vice-président de l’ordre prestigieux de la Jarretière. Ses frères et sa mère étaient des sympathisants de la rébellion du Nord appelée le Pèlerinage de Grâce de 1536. Robert Aske, le chef leader de la rébellion lui redit visite au château de Wressle, dans le Yorkshire, alors que Percy était très malade.

Percy était tombé malade après le procès d’Anne Boleyn et décéda l’année suivante en 1537 après avoir dilapidé ses biens et son héritage afin que la couronne d’Angleterre en ait le moins possible à sa mort. N’ayant pas eu d’enfant, il donna un grand nombre de biens à ses amis.

Il fut inhumé dans l’église Saint Jean d’Hackney, au cœur du quartier londonien de Hackney. L’ancienne église médiévale fut détruite et reconstruite au XVIIIe siècle.

Voici une courte vidéo sur le sujet :

Merci de votre lecture et écoute.

la rose des tudors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
LinkedIn
Share